Rapport analytique des liquidités par secteur et devise : T3 2019

11 novembre 2019

Le mois d'octobre a été une période intéressante et inhabituellement instable pour les marchés. La Réserve fédérale américaine (Fed) et la Banque du Canada (BdC) ayant toutes deux fait des annonces sur les taux d'intérêt le même jour, fin octobre, les investisseurs attendaient avec impatience les perspectives économiques des banquiers centraux.

Jeremy Powell, président de la Réserve fédérale américaine, s’est engagé dans une voie de détente quantitative tout au long de cette année, les taux d’intérêt réduisant le taux des fonds fédéraux pour la troisième fois cette année. Le S&P 500 a atteint des sommets sans précédent le 1er novembre, alors que la Fed a orienté les discussions vers une situation économique robuste, avec une croissance meilleure que prévu, générant un gain appréciable sur les marchés américains.

Les gestionnaires actifs ont anticipé ce changement en réduisant les avoirs en dollars américains et en déployant des fonds sur le marché. Au moment où les États-Unis se préparent aux élections présidentielles de 2020, de nouvelles baisses de taux d'intérêt stimuleraient l’économie ainsi que les marchés boursiers et, par conséquent, renforceraient la campagne des républicains.

M. Powell a souligné que le gouvernement avait de nouveau acheté des obligations, augmentant ainsi l'approvisionnement de monnaie dans l’économie, ce qui devrait contribuer à dynamiser les principaux indices boursiers américains. Les dépenses de consommation ont fortement contribué à l'augmentation de la production et, avec une réduction du taux de prêt, les Américains devraient facilement pouvoir augmenter davantage leur consommation au cours des prochains mois.

La Banque du Canada semble avoir un discours très différent. Le gouverneur Stephen Poloz et la BdC sont beaucoup plus pessimistes quant aux perspectives de l'économie, tandis que M. Powell et le FOMC semblent beaucoup plus optimistes. L’incertitude est due au fait que l’économie canadienne est si étroitement liée aux États-Unis, il est donc très difficile de déterminer quel récit est le bon.

Contrairement à la décision de la Fed, la BdC a maintenu les taux d’intérêt inchangés, citant le retour potentiel des guerres de soumissions comme un facteur déterminant de la sensibilité du marché immobilier. Les gestionnaires de fonds ont augmenté les dollars canadiens, pensant que l'indice composé S&P/TSX était arrivé en bout de course pour l'année tandis que les économistes mondiaux prédisent une dévaluation par rapport au dollar américain.

Les commentaires de la Banque du Canada semblent également plus prudents, citant l'accord commercial conclu par l'USMCA et la guerre tarifaire entre la Chine et les États-Unis. D'autre part, les représentants commerciaux des États-Unis semblent avoir bon espoir quant aux futures négociations commerciales et à l'expansion future du l'économie mondiale, une fois que certains jalons seront atteints.

Depuis qu’il est devenu gouverneur de la BdC, Stephen Poloz a été assez défensif en matière de politique monétaire, ce qui a permis d’atténuer l’effondrement du marché du logement l'année dernière. L'immigration et la croissance de l'emploi continuent d'être excellentes, ce qui pourrait aider à hausser davantage les indices boursiers canadiens. La BdC joue bien de la politique monétaire et s'abstient de réduire les taux d'intérêt jusqu'au jour où nous aurons un ralentissement tangible de la croissance.

En Asie, le Japon continue de faire face à une incertitude économique car il ne parvient pas à s'ouvrir aux investisseurs étrangers, et nous pouvons voir les gestionnaires réduire leurs avoirs libellés en yen japonais. La zone euro a subi les contrecoups de la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine, mais devrait se rétablir assez rapidement. En fait, les gestionnaires de fonds ont acheté de l'euro, et la devise pourrait être entrée en territoire de survente. Le Royaume-Uni reste dans la même situation, avec un capitaine différent, Boris Johnson. La date limite pour le Brexit continue à être retardée, et il a maintenant été demandé à la nation de trancher la question lors d'élections générales. Les gestionnaires de placements ont par conséquent réduit leurs avoirs libellés en livres sterling, car la monnaie risque de subir un réveil brutal si le pays continue de faillir à ses promesses.

Pondérations moyennes de portefeuille pour les devises mondiales

Cette analyse porte sur le secteur canadien des fonds de placement et sur la manière dont les gestionnaires de portefeuille répartissent les capitaux dans les principales devises. L'analyse de devises exclut toutes les quasi-espèces, telles que les obligations à moins d'un an d'échéance, et les espèces en caution détenues pour répondre aux clauses restrictives d'un contrat de prêt. Nous pensons qu'en excluant ces éléments, nous pourrons nous focaliser sur les espèces déployables des fonds de placement et évaluer le sentiment du marché. Nous analyserons ensuite les liquidités des fonds de placement au niveau des espèces et des quasi-espèces selon les secteurs, afin de comprendre quels secteurs verticaux les gestionnaires de portefeuille choisissent aujourd'hui de surpondérer ou sous-pondérer.

Le tableau 1 ci-dessous illustre les taux de croissance d'un mois à l'autre pour les principales devises mondiales.

Le graphique 1 illustre le pourcentage moyen d'espèces dans les fonds de placement pour neuf devises principales, dans un ordre séquentiel d'avril 2019 à juin 2019.

Espèces canadiennes et américaines en caisse

Le graphique 2 illustre la valeur moyenne des espèces en dollars, dans un ordre séquentiel de janvier 2019 à septembre 2019. Le dollar américain avait une position nette de 2 524 801 071 $ en septembre 2019. Le dollar canadien avait une position nette de 4 170 585 188 $ en septembre 2019.

Ratio de liquidité des fonds de placement

Le ratio de liquidité des fonds de placement est calculé comme étant le montant de la trésorerie d'un fonds par rapport à la totalité de ses actifs. Il est important de déterminer ce ratio lors de l'analyse des placements et de la répartition du capital. Ce ratio a le pouvoir de donner d'incroyables informations sur le flux de capital global vers des secteurs verticaux spécifiques, et sur le sentiment haussier ou baissier dans ces catégories de placement. Le tableau 2 liste les 10 meilleures et pires catégories des secteurs applicables selon le ratio moyen de plus de 3 000 fonds de placement détenant un mandat pour investir dans les secteurs concernés.

Les secteurs possédant le ratio le plus élevé sont surlignés en rouge, ce qui traduit une sous-pondération de leurs indices respectifs. Cela pourrait vouloir dire que les gestionnaires de portefeuille attendent une performance négative dans ces catégories.

Les secteurs possédant les plus faibles ratios sont surlignés en vert, ce qui traduit une surpondération de leurs indices respectifs. Cela pourrait vouloir dire que les gestionnaires de portefeuille attendent des rendements positifs dans ces catégories sur le court terme.

Analyse et perspectives

En regardant le tableau 2, vous pouvez voir que les principaux avoirs en espèces appartiennent aux catégories de placements à revenu fixe. Les investisseurs ont peut-être finalement obtenu l’assurance nécessaire pour surpondérer certains secteurs d’actions et se détourner des produits de placement à haut rendement et des obligations d’entreprises. Les actions canadiennes et nord-américaines ont également généré des bénéfices, ce qui explique l’augmentation des liquidités dans ces domaines. Toutefois, l’économie semble solide et il est tout à fait envisageable que la hausse se poursuive dans ces secteurs.

L'un des points les plus remarquables à mentionner est l'augmentation de la pondération pour les investissements en Asie-Pacifique, en particulier les stratégies de la Chine et hors Japon. Les investisseurs affluent actuellement vers ces marchés, les prévisions antérieures de ralentissement de la croissance ayant peut-être été un peu trop pessimistes. Les dépenses en infrastructures sont importantes et la politique budgétaire de tous les pays développés joue un rôle essentiel dans le développement de leurs économies respectives. Les États-Unis ont observé des tendances intéressantes en matière d’infrastructures, ce qui est typique au cours d'une année électorale imminente, qui contribuent à élever les marchés financiers. L'or continue de briller en tant que réserve de valeur en cas de risque élevé, et devrait connaître une croissance saine dans les mois à venir.

Fundata offre à présent de nouvelles mesures de risque
Maximisez l’exposition de vos fonds sur le marché!
Des analyses personnalisées des données
Améliorez l’expérience d’apprentissage de vos étudiants avec nos solutions de données.
Contactez-nous pour en savoir plus
Accédez à notre dépôt de fiches d’aperçu du fonds au PDV.
Cliquez ici pour la liste mensuelle des fonds obtenant la note FundGrade A.

Cliquez ici afin de visionner le contenu de la liste des lauréats de la note FundGrade A+® de l’année dernière.
NUMÉRO SANS FRAIS : 1 (888) 328-9174
Nous offrons à nos clients les données complètes les plus pertinentes disponibles sur les fonds de placement canadiens.
Naviguez dans notre répertoire de sociétés de fonds classé par ordre alphabétique :


Site Web réalisé par Fundata Canada Inc.
Données sur les fonds communs de placement fournies par Fundata. | Voir les Modalités et conditions d’utilisation.
Les informations des marchés financiers sont fournies par QuoteMedia.com. Tous droits réservés. | Voir les conditions d’utilisation.
Délai de 15 minutes sur les données du NASDAQ et sur toutes autres données, sauf indication contraire.
Les données sur les matières premières sont la propriété de CME Group Inc. et de ses concédants. Tous droits réservés.
Les indices de BofA Merill Lynch sont utilisés avec autorisation.
© 2020 Fundata Canada Inc. Tous droits réservés. | Voir la Politique de confidentialité | Contactez-nous.