Le nouveau régime des cotes de risque de fonds : une bénédiction mitigée
Par Brian Bridger, CFA, FRM
Le 29 décembre 20166

Jusqu'à présent, les gestionnaires de fonds d’investissement ont été en mesure d’utiliser leur propre méthodologie pour déterminer la cote de risque de leurs fonds, ce qui a conduit à des incohérences et à de la confusion au sein de l’industrie. Dans le but d’uniformiser les cotes de risque, l’association des organismes de réglementation, les Autorités canadiennes en valeurs mobilières (ACVM), a mis au point une méthodologie d’évaluation des risques en consultation avec les acteurs de l’industrie. Elle vient de publier ses derniers amendements qui seront utilisés pour calculer les cotes de risque apparaissant dans les fiches d’aperçu du fonds et dans les documents appelés « aperçu du FNB » qui seront bientôt nécessaires pour les fonds négociés en bourse.

Les gestionnaires de fonds communs de placement ont généralement utilisé la méthodologie de l’Institut des fonds d’investissement du Canada (IFIC), tandis que la majorité des fournisseurs de FNB ont employé la méthodologie de l’Association canadienne des FNB (ACFNB) (divulgation complète : les cotes de risque ACFNB sont calculées par Fundata).

Analogue à la méthodologie de l’ACVM, l’IFIC comme l’ACFNB utilisent l'écart type (ÉT) pour mesurer le risque. Malheureusement, les deux méthodes offrent suffisamment de flexibilité pour que les fonds aux attributs de risque similaires puissent se terminer avec des cotes de risque très différentes. La nouvelle politique de l’ACVM fera en sorte que tous les fonds communs de placement et FNB utiliseront la même méthodologie, ce qui augmentera la comparabilité et la transparence tout en minimisant la possibilité de manipulation.

Lorsque la méthodologie de l’ACVM a été initialement proposée en 2013, il était attendu qu’un pourcentage très élevé de fonds monterait en grade d’au moins une tranche de risque. Ceci était dû à 1) l’utilisation de l’ÉT sur 10 ans par opposition aux données sur 3 ans et 5 ans utilisées dans l’industrie à ce moment-là, et 2) la révision des tranches de volatilité pour chaque tranche de risque. Après avoir reçu un grand nombre de commentaires de la part de participants de l’industrie sur la manière dont ces changements nuiraient à l’industrie, l’ACVM a modifié les tranches dans sa deuxième version en 2015 pour en diminuer l’impact. Maintenant que la méthodologie a été finalisée et sa mise en œuvre fixée pour le 1er septembre 2017, nous pouvons revoir les chiffres pour savoir quels fonds pourraient être affectés.

Les amendements finaux publiés par l’ACVM ne contiennent aucun changement important provenant de la proposition précédente. Les entreprises devront encore calculer l’ÉT sur 10 ans, et les données appropriées doivent servir de remblai à l’historique dans les cas où un fonds ne dispose pas d’un historique de 10 ans. Des instructions existent pour définir le caractère raisonnable de l’indice de référence; cependant, le choix de l’indice est toujours à la discrétion du gestionnaire. Sachant que le choix de l’indice d'approximation pourrait avoir un effet considérable sur la cote de risque finale d’un fonds, cette analyse se focalisera uniquement sur les fonds possédant 10 années d’historique. À l’aide de l'ÉT sur 10 ans et des tranches de volatilité prescrites (voir tableau ci-dessous), nous pouvons prévoir les « nouvelles » cotes de risque et voir comment elles se comparent avec les cotes de risque actuelles pour chaque fonds.



Gardez à l’esprit que cette analyse est faite en supposant que les nouvelles réglementations soient entrées en vigueur aujourd'hui et que les données soient à la date du 30 novembre 2016. Il est aussi important de se souvenir que les gestionnaires de fonds ont le pouvoir discrétionnaire d’augmenter une cote de risque s’ils estiment que le niveau de risque calculé ne prend pas en compte le risque actuel. En revanche, ils n’ont pas le pouvoir discrétionnaire d’abaisser une cote de risque.

La liste initiale de fonds comprend 1 275 fonds communs de placement et 27 FNB. Concernant les FNB, tous disposent d’une cote de risque estimée qui correspond à leur classement actuel. Malgré la petitesse de l’échantillon, ajoutée à mon parti pris inhérent eu égard aux cotes courantes de l’ACFNB, il semblerait que les cotes de risque actuelles pour les FNB fassent du bon travail dans la capture du risque approprié, conformément à la méthodologie.

Pour les fonds communs de placement, un total de 357 fonds, soit 28 %, dispose d'une cote de risque estimée différente de leur cote de risque actuelle. Quatre-vingt d'entre eux, soit 6,3 % de fonds éligibles, devraient augmenter leur niveau de risque. Voici un résumé :
  • Les fonds d’actions sont touchés disproportionnellement par rapport à l’univers. Les fonds d'actions constituent 84 % des fonds affectés, tandis que seulement 59 % de l’univers initial sont des fonds d'actions.
  • Les fonds d’actions américaines possèdent le plus grand nombre de fonds affectés à 14 (13 % des fonds d’actions américaines).
  • Quatre catégories détiennent au moins 16 % de leurs fonds affectés. Cela comprend des marchandises, des actions énergétiques, des actions de ressources naturelles et des actions de services financiers.
  • Cinq fonds avanceront de deux tranches de risque et ils passeront tous de « Moyen » à « Élevé ».
Gardez en mémoire que cela représente uniquement les changements potentiels de cotes de risque pour les fonds avec un historique de 10 ans. Si nous supposons que cet échantillon est représentatif de l’univers, nous pouvons prévoir que près de 200 fonds, principalement dans les catégories d’actions, augmenteront leur niveau de risque lorsque les réglementations seront entrées en vigueur.

À l’autre bout du spectre, 277 fonds possèdent actuellement une cote de risque plus élevée que ce qui est calculé. Cela fait plus de 21 % des fonds qui seraient autorisés à diminuer leur cote de risque selon la nouvelle méthodologie. Voici un résumé :
  • Les fonds équilibrés et fonds d'actions sont les plus affectés.
  • Douze catégories ont au moins un tiers de leurs fonds qui pourrait diminuer leurs cotes de risque.
  • Trente fonds pourraient baisser leur cote de risque par deux tranches de risque.
Cela ne signifie pas que tous les gestionnaires baisseront immédiatement la cote de risque pour ces fonds, puisqu'ils ont le pouvoir discrétionnaire de conserver les cotes plus élevées. Néanmoins, en comprenant que les évaluations de risque inférieures peuvent accroître le bassin d’investisseurs potentiels et ainsi augmenter les ventes, il est logique de penser que si certaines sociétés commencent à abaisser leurs cotes de risque, d’autres suivront bientôt.

Il sera également intéressant de regarder ce qui se déroulera en 2017 quand la volatilité que nous avons connue pendant la crise financière en 2007 et en 2008 commencera à disparaître dans le calcul de l’ÉT sur 10 ans. Si nous ne connaissons pas un pic dans la volatilité des marchés d’ici un an, le niveau de volatilité va commencer à tomber et inévitablement, il en sera de même pour les cotes de risque. Ce qui ressemblait alors au départ à une tentative par les régulateurs d’augmenter les cotes de risque dans l’industrie des fonds pourrait potentiellement donner aux gestionnaires les munitions dont ils ont besoin afin de rabaisser les cotes sur bon nombre de leurs fonds. Restez à l’écoute.

M. Brian Bridger, CFA, FRM, est vice-président des opérations analytiques et des données à Fundata Canada Inc. Il est membre du Comité canadien des standards des fonds d'investissement.
Conformite des PDV.png
Maximisez l’exposition de vos fonds sur le marché!
Des analyses personnalisées des données
Améliorez l’expérience d’apprentissage de vos étudiants avec nos solutions de données.
Contactez-nous pour en savoir plus
Accédez à notre dépôt de fiches d’aperçu du fonds au PDV.
Cliquez ici pour la liste mensuelle des fonds obtenant la note FundGrade A.

Cliquez ici afin de visionner le contenu de la liste des lauréats de la note FundGrade A+® de l’année dernière.
NUMÉRO SANS FRAIS : 1 (888) 328-9174
Nous offrons à nos clients les données complètes les plus pertinentes disponibles sur les fonds de placement canadiens.
Naviguez dans notre répertoire de sociétés de fonds classé par ordre alphabétique :


Site Web réalisé par Fundata Canada Inc.
Données sur les fonds communs de placement fournies par Fundata. | Voir les Modalités et conditions d’utilisation.
Les informations des marchés financiers sont fournies par QuoteMedia.com. Tous droits réservés. | Voir les conditions d’utilisation.
Délai de 15 minutes sur les données du NASDAQ et sur toutes autres données, sauf indication contraire.
Les données sur les matières premières sont la propriété de CME Group Inc. et de ses concédants. Tous droits réservés.
Les indices de BofA Merill Lynch sont utilisés avec autorisation.
© 2020 Fundata Canada Inc. Tous droits réservés. | Voir la Politique de confidentialité | Contactez-nous.