Comment un historique de volatilité faible pourrait affecter les cotes de risque des fonds
Par Reid Baker

Qu’arrive-t-il à la volatilité, et pourquoi est-ce si important? Cette question semble se poser maintenant plus souvent. La volatilité, telle que mesurée par l’écart type (ÉT), est actuellement à des niveaux historiquement bas. Les raisons à cela sont sujettes à de nombreux débats par les observateurs du marché. En termes pratiques, toutefois, il y a un autre impact potentiel que nous surveillons étroitement, nous qui sommes dans les affaires de cotes de risque de fonds, il s'agit de la nouvelle méthodologie de l'ACVM de classification des risques de fonds qui est fondée largement sur l’écart-type. C’est ici que les niveaux actuels de faible volatilité pourraient affecter les cotes de risque des fonds à l’avenir.

À Fundata, nous travaillons énormément sur les cotes de risque pour divers produits de placement, et la volatilité (mesurée par l’écart type) y est fondamentale quel que soit le véhicule de placement ou la méthodologie des cotes de risque. Que sa place fondamentale soit discutable ou non, les arguments en faveur de l’utilisation de volatilité sont simples : Elle devient plus largement comprise et acceptée par les acteurs du marché et elle fait un travail raisonnable dans la mise en évidence de la mesure dans laquelle le prix de votre investissement a fluctué dans le passé.

L’écart type est un concept assez simple qui mesure le pourcentage par lequel le rendement d'un fonds varie de la moyenne attendue de son rendement historique (ce qui est aussi appelé « volatilité » d’un fonds). Plus le pourcentage est élevé, plus la variance de la moyenne est large et plus le risque est grand que vous pourriez perdre (ou faire) plus d’argent. Pour ces raisons et d’autres encore, l’écart type est devenu la base de la méthodologie de l'ACVM de classification des risques qui entrera en vigueur le 1er septembre.

Qu’arrive-t-il donc à la volatilité? Pour répondre simplement, nous vivons une période de planchers historiques. Le graphique suivant montre les écarts types sur 3, 5 et 10 ans du TSX depuis 1985, avec les rendements mensuels indiqués sur la partie inférieure.




Mon collègue Brian Bridger a écrit un excellent article sur ce qu’il adviendra si la volatilité reste faible durant les années à venir, et ce que cela signifie pour les cotes de risque. Cependant, je vais me concentrer sur les périodes de 3 et 5 ans afin de tenter d’expliquer ce qu’elles nous disent sur l’état actuel du marché et, en définitive, ce que cela veut dire pour les cotes de risque.

Au moment de la rédaction à la mi-juin 2017, l’écart type sur 5 ans pour le TSX a touché un nouveau plancher, à 7,6 %, tandis que l’écart type sur 3 ans est à 8,1 %, très près du plancher de 7,3 % établi en mai 2015.

Comme vous pouvez le voir sur le graphique, c’est seulement la deuxième fois que les écarts types sur 3 et 5 ans ont été inférieurs à 10 % au même moment, l’autre fois étant durant l'incroyable marché haussier conduisant à la crise financière de 2008. Actuellement, la différence entre l’ÉT sur 5 ans et celui sur 10 ans est de 5,8 points de pourcentage, ce qui est le plus large écart depuis 2007 quand il avait atteint 6,5 %. Tout cela pour dire que les chances sont telles que nous n’expérimenterons pas un autre événement de type crise financière, mais qu’un pic de volatilité semble inévitable à ce stade.

Volatilité historique ne donne pas l’image de la totalité du risque

L’un des principaux arguments contre l’utilisation de façon exclusive de l’écart type est qu’il est rétrograde. L’utilisation des volatilités historiques ne donnent pas une vision globale des risques à l’avenir. Ce problème est amplifié par le fait que la volatilité arrive par vagues et qu’elle a une tendance forte au retour à la moyenne.

De manière générale, cela rend la volatilité quelque peu prévisible en ceci que vous savez que lorsqu’elle est anormalement basse, il y a probablement un pic à venir, et lorsqu’elle est haute, une baisse prochaine est à prévoir. Ces tendances sont dangereuses lorsque les cotes de risque dépendent des données historiques.

Si une société de fonds effectue un calcul sur ses écarts types à la fin du mois de juin, par exemple, les données pourraient lui dire d’abaisser la cote de risque, même si ni la méthodologie d’investissement du fonds ni l’exposition au risque n’a changé. En fait, vous pourriez aisément montrer que lorsque la volatilité du fonds est à son plus bas niveau, elle fait face à son plus grand risque d’une variation de prix, c'est-à-dire que lorsque l’ÉT diminue, c’est en réalité le pire moment pour abaisser la cote de risque.

Entre mai 2015 et mai 2016, 35 fonds avaient abaissé leurs cotes de risque. Entre 2016 et 2017, 65 fonds avaient diminué leurs cotes, tandis que 10 fonds avaient augmenté leurs cotes. Lorsque les nouvelles directives de l’ACVM entreront en vigueur le 1er septembre, de nombreux fonds changeront de cotes de risque encore une fois, mais selon les nouvelles règles strictes basées sur un écart type de 10 ans, les fonds ne devraient pas changer de catégories très souvent.

Si un fonds que vous possédez change sa cote de risque, il est important d’analyser la raison de ce changement. S’il n’y a aucun changement fondamental sur la stratégie d’investissement, c’est probablement juste à cause de la période actuelle de faible volatilité et non pas à cause d'un changement dans les risques auxquels le fonds est exposé.

Reid Baker est directeur des opérations analytiques et des données à Fundata Canada Inc., une source principale d'information pour les fonds d'investissement, et il est président du comité canadien de standards des fonds d'investissement (CIFSC).

Fundata offre à présent de nouvelles mesures de risque
Maximisez l’exposition de vos fonds sur le marché!
Des analyses personnalisées des données
Améliorez l’expérience d’apprentissage de vos étudiants avec nos solutions de données.
Contactez-nous pour en savoir plus
Accédez à notre dépôt de fiches d’aperçu du fonds au PDV.
Cliquez ici pour la liste mensuelle des fonds obtenant la note FundGrade A.

Cliquez ici afin de visionner le contenu de la liste des lauréats de la note FundGrade A+® de l’année dernière.
NUMÉRO SANS FRAIS : 1 (888) 328-9174
Nous offrons à nos clients les données complètes les plus pertinentes disponibles sur les fonds de placement canadiens.
Naviguez dans notre répertoire de sociétés de fonds classé par ordre alphabétique :


Site Web réalisé par Fundata Canada Inc.
Données sur les fonds communs de placement fournies par Fundata. | Voir les Modalités et conditions d’utilisation.
Les informations des marchés financiers sont fournies par QuoteMedia.com. Tous droits réservés. | Voir les conditions d’utilisation.
Délai de 15 minutes sur les données du NASDAQ et sur toutes autres données, sauf indication contraire.
Les données sur les matières premières sont la propriété de CME Group Inc. et de ses concédants. Tous droits réservés.
Les indices de BofA Merill Lynch sont utilisés avec autorisation.
© 2019 Fundata Canada Inc. Tous droits réservés. | Voir la Politique de confidentialité | Contactez-nous.